darwin awards

« Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements », disait Charles Darwin, le père de la théorie de l’évolution, au 19ème siècle. Inspirée par cette philosophie, une étudiante américaine a décidé de créer des awards pour les personnes décédées ou stérilisées de la manière la plus ridicule : les Darwin Awards. Découvrez l’histoire des Darwin Awards, les conditions pour les remporter, et quelques exemples.

Les Darwin Awards, c’est quoi ?

Les Darwin Awards ou Prix Darwin sont des récompenses humoristiques décernées à des personnes qui sont mortes ou qui ont été stérilisées à la suite d’un événement ou comportement stupide. La récompense décernée par mail ou sur le web si elle est décernée à titre posthume. En revanche, le gagnant de l’award ne remporte aucun prix matériel ou monétaire : tout est question de réputation !

Les Darwin Awards comportent également une catégorie « Mention honorable » pour les personnes qui survivent à leur acte stupide et conservent leur capacité de reproduction.

Pourquoi le nom de Darwin ? Tout simplement parce que les personnes à qui l’on attribue un Darwin Award ont « contribué à l’amélioration globale du patrimoine génétique humain » par leur mort ou stérilisation, en ne transmettant pas leur stupidité à des éventuels descendants.

D’où viennent les Darwin Awards ?

Les Darwin Awards ont été créés sur Internet en 1993 par Wendy Northcutt, une étudiante américaine en biologie moléculaire à Stanford. Pendant son temps libre, cette étudiante collectait des histoires insolites et les propageait sous forme de chaînes d’email à travers son réseau d’amis. D’abord hébergé sur le réseau de son université, le site original des Darwin Awards a ensuite migré vers le domaine darwinawards.com.

En 1999, Wendy Northcutt décida de se consacrer à temps plein au projet des Darwin Awards, et de publier également des livres sur le sujet. Son premier livre, The Darwin Awards: Evolution in Action demeura sur la liste des best-sellers du New York Times pendant 6 mois. En seulement 3 ans, le site atteignit 7 millions de visites. C’est encore Wendy Northcutt qui supervise l’attribution des awards aujourd’hui.

Quelles sont les conditions pour obtenir  un Darwin Award ?

Pour obtenir un Darwin Award, il faut répondre à 7 conditions :

  1. La personne doit être morte ou avoir été stérilisée par l’acte stupide. Cela signifie qu’une personne qui était trop âgée pour se reproduire ou une personne qui s’était déjà reproduite avant de mourir ne sont pas éligibles. Le principe de « l’île déserte » permet de restreindre encore plus les candidats en écartant les possibilités de fécondation in vitro ou insémination artificielle : si la personne se trouve sur une île déserte avec une personne fertile du sexe opposé mais ne peut pas se reproduire, alors elle sera considéré comme stérile et donc éligible à un Darwin Award.
  2. La personne doit avoir effectué un acte réellement stupide voir fou : le prix est un prix humoristique, l’acte stupide doit donc sortir de l’ordinaire et être peu commun.
  3. La personne doit avoir causé sa propre mort ou stérilisation, et non celle d’un tiers.
  4. La personne doit être capable de jugement, c’est-à-dire l’âge légal pour conduire, et aucune déficience mentale.
  5. L’anecdote doit être véridique et les sources fiables : un article de journal, un reportage télévisé, un témoin oculaire fiable… Une section « légendes urbaines » est toutefois prévue pour les histoires amusantes qui sont disqualifiées car avérées fausses.
  6. La personne ne doit pas avoir effectué cet acte dans le but de remporter un Darwin Award.
  7. Aucun passant ne doit avoir été mis en danger par l’acte stupide.

Le Selfie une cause majeure de décès et de .. Darwin Awards

darwin awardsLes réseaux sociaux, la surenchères au nombres de likes incitent des influenceurs ou des internautes lambda à prendre des photos dans des positions toujours plus risquées.

En toute logique, le nombre d’accidents qu’a généré cette pratique a été assez important. Il suffit de réaliser une recherche sur Google avec comme requête « Selfie Death » et l’on peut constater le nombre élevé de situations dramatiques dont la plupart mérite le titre de Darwin Award.

Quelques exemples de Darwin Awards

Voici quelques exemples de Darwin Awards parmi les plus insolites.

  • En 1993, Garry Hoy, un notaire de 39 ans, a voulu montrer la solidité des vitres de la Bank Tower à Toronto à des étudiants avec un coup d’épaule : il est passé à travers la vitre et s’est tué en tombant du haut du 24ème étage…
  • A Detroit, un homme de 41 ans a fait tomber ses clés de voiture dans une bouche d’égout et a passé la tête pour les chercher. Il est resté coincé et s’est noyé dans 50 cm d’eau.
  • En 2003, un homme de 32 ans du nom de Robert Puelo a volé un hot dog sur un marché de St Louis et s’est étouffé avec. Le SAMU n’a pas pu le ranimer.
  • Au Brésil, un révérend s’est accroché à 1000 ballons gonflés à l’hélium pour battre le record du plus long vol accroché à des ballons de baudruche (19 heures). Emporté par le vent, il s’est perdu et a été retrouvé mort 3 mois après sur la côte.
  • En 2016, au Pays de Galles, un homme est mort étouffé par un cheeseburger après s’être vanté de pouvoir en avaler un en une seule bouchée.

Et d’autres expliqués en vidéo :

Life Style

Commentaires désactivés !