lunettes anti lumière bleue

Les écrans occupent désormais une place importante dans notre quotidien. Or, ces écrans ne sont pas sans conséquences sur nos yeux d’autant plus qu’ils produisent une lumière nocive, celle qui émet les tonalités bleues. Ces dernières engendrent de nombreux troubles visuels qu’ignorent un grand nombre de personnes. Néanmoins, étant conscient des conséquences de cette lumière sur ma vision, j’ai décidé de m’acheter une paire de lunettes anti lumière bleue. Je vous donne les raisons d’un tel choix dans la suite de cet article.

La lumière bleue, de quoi s’agit-il ?

Parlant de l’origine de la lumière bleue, vous devez retenir que c’est une lumière qui est émise naturellement par le soleil.

La lumière du soleil est composée de lumière rouge, orange, jaune, verte, bleue, indigo et violette. Lorsqu’elle est combinée, elle devient la lumière blanche que nous voyons. Chacune de ces lumières a une énergie et une longueur d’onde différentes. Les rayons de l’extrémité rouge ont des longueurs d’onde plus longues et moins d’énergie. À l’autre extrémité, les rayons bleus ont des longueurs d’onde plus courtes et plus d’énergie. La lumière qui semble blanche peut avoir une grande composante bleue, ce qui peut exposer l’œil à une plus grande quantité de longueur d’onde de l’extrémité bleue du spectre.

lumière-bleueMais la triste nouvelle est que cette lumière bleue peut être émise de manière artificielle par des outils que nous utilisons au quotidien. Ce qui fait que nous y sommes exposés à tout instant. Il s’agit par exemple des phares de voiture, des lampes torches, des écrans tels que ceux des :

  • LED,
  • smartphones,
  • tablettes,
  • ordinateurs,
  • téléviseurs.

L’exposition à la lumière bleue que vous recevez des écrans est faible par rapport à celle du soleil. Et pourtant, les effets à long terme de l’exposition aux écrans sont préoccupants en raison de la proximité des écrans et du temps passé à les regarder.

Pourquoi la lumière bleue peut-elle être mauvaise les yeux ?

Presque toute la lumière bleue visible passe par la cornée et le cristallin et atteint la rétine. Cette lumière peut affecter la vision et peut entraîner un vieillissement prématuré des yeux. Les premières recherches montrent qu’une exposition trop importante à la lumière bleue pourrait entraîner :

  • La fatigue visuelle numérique : La lumière bleue des écrans d’ordinateur et des appareils numériques peut diminuer le contraste, ce qui entraîne une fatigue visuelle numérique. La fatigue, les yeux secs, un mauvais éclairage ou la façon dont vous êtes assis devant l’ordinateur peuvent provoquer une fatigue oculaire. Les symptômes de la fatigue oculaire comprennent des yeux douloureux ou irrités et des difficultés de mise au point.
  • Lésions de la rétine : Des études suggèrent qu’une exposition continue à la lumière bleue au fil du temps pourrait entraîner des lésions des cellules rétiniennes. Cela peut entraîner des problèmes de vision comme la dégénérescence maculaire liée à l’âge. L’exposition à la lumière bleue peut augmenter le risque de dégénérescence maculaire. Le fait que la lumière bleue pénètre jusqu’à la rétine (la paroi interne du fond de l’œil) est important, car des études en laboratoire ont montré qu’une trop forte exposition à la lumière bleue peut endommager les cellules photosensibles de la rétine. Cela provoque des changements qui ressemblent à ceux de la dégénérescence maculaire, ce qui peut entraîner une perte de vision permanente.

La lumière bleue ennemies du sommeil

La lumière bleue qui est émise par ces écrans peut retarder la libération de mélatonine qui induit le sommeil, augmenter la vigilance et remettre l’horloge interne du corps (ou rythme circadien) à un horaire ultérieur. C’est un problème particulièrement important pour les adolescents dont les rythmes circadiens se déplacent déjà naturellement, ce qui les réveille plus tard dans la nuit. Résultat : des enfants privés de sommeil ou mal reposés qui se sont essentiellement infligés un mini cas de décalage horaire.

La raison pour laquelle la lumière bleue est si problématique est qu’elle a une courte longueur d’onde qui affecte les niveaux de mélatonine plus que toute autre longueur d’onde.

Le rythme circadien d’une personne n’est pas le même que celui d’une autre, mais en moyenne, celui de la plupart des gens est d’environ 24 heures et quart. Les personnes qui se couchent tard en ont généralement un peu plus, tandis que celles qui se lèvent tôt n’ont généralement pas 24 heures. Cependant, avant l’arrivée récente des écrans électroniques en 1981, l’horloge interne d’une personne s’alignait principalement sur son environnement

Les raisons pour lesquelles j’ai acheté des lunettes anti lumière bleue

Comme je viens de le dire à l’instant, la lumière bleue possède une variance qui peut être dangereuse pour nos yeux si ces derniers y sont trop exposés. Or voilà que cette lumière est émise artificiellement par un nombre important d’objets que nous utilisons en particulier les écrans. Que ce soit à la maison, au travail ou n’importe où que ce soit, nous sommes plus exposés à cette lumière bleue, car nous sommes régulièrement face à nos écrans.

En effet, selon certaines recherches, nous passons au moins 5 à 7 heures de temps par jour devant nos écrans d’ordinateur, de télévision, tablettes et smartphones. Ce qui est déjà trop. En réalité, pendant que nous visualisons ces écrans, le bleu-violet de la lumière bleue dont certaines ondes sont très énergétiques frappe la rétine pour provoquer sur le long terme des conséquences néfastes sur notre vision.

En effet, cette lumière bleue est capable de déstabiliser le rythme normal du sommeil la nuit en empêchant la production de la mélatonine, l’hormone responsable du sommeil. Ce qui entraîne la fatigue. C’est l’une des raisons pour lesquelles il est parfois recommandé de ne pas s’exposer à une lumière deux heures avant de dormir. Étant également un facteur de stress, la lumière bleue entraîne aussi la fatigue visuelle qui se manifeste par la rougeur, la sécheresse oculaire, les maux de tête, des douleurs au niveau des yeux, des crampes aux épaules et des visions troubles. Certaines recherches ont même prouvé qu’une trop grande exposition à lumière bleue constitue un facteur à risque de la DMLA. Pouvant de plus entraîner des lésions photochimiques du cristallin et de la rétine, la lumière bleue est également suspectée de développer la cataracte.

Cependant, retenez qu’il n’existe aucune solution pour empêcher l’effet de cette lumière sur nos yeux sauf avoir un filtre entre ses yeux et cette lumière. Et ces filtres, ce sont les lunettes anti lumière bleue qui les possède. C’est la raison pour laquelle j’ai acheté des lunettes anti lumière bleue.

Qu’est-ce que des lunettes anti lumière bleue ?

lunettes anti lumière bleueLes verres des lunettes qui bloquent la lumière bleue sont munis de filtres qui bloquent ou absorbent la lumière bleue, et dans certains cas la lumière UV, pour l’empêcher de passer. Cela signifie que si vous utilisez ces lunettes de protection lorsque vous regardez un écran, en particulier après la tombée de la nuit, elles peuvent contribuer à réduire l’exposition aux ondes de lumière bleue qui peuvent vous empêcher de dormir.

Que peuvent m’apporter des lunettes anti lumière bleue ?

Tout d’abord, il faut retenir que les lunettes anti lumière bleue ne sont destinées à aucune catégorie fixe ou à une tranche d’âge fixe de personnes. En effet, si vous passez au moins 1 h par jour devant un écran, il est recommandé de vous équiper en lunettes anti lumière bleue. Cependant, il y a une chose importante qu’il faille rappeler.

Ce ne sont pas tous les écrans d’ordinateur, de smartphones, de tablettes ou autres qui produisent cette lumière bleue. En effet, les écrans LCD ne posent aucun problème, car la lumière qu’ils émettent ne frappe pas directement les yeux de l’utilisateur. Par contre, ce sont les écrans à technologie AMOLED ou OLED qui posent problème. Avec ce type d’écrans, plus vous visualisez l’écran plus vous êtes exposés. C’est pour cela qu’il faut limiter l’exposition des yeux grâce aux lunettes anti lumière bleue.

Ces dernières sont à la base des verres fabriqués avec les mêmes matériaux que ceux des verres correcteurs. La seule différence est que les verres des lunettes anti lumière bleue reçoivent un traitement spécial permettant de réfléchir les ondes bleu-violet de la lumière émise par les écrans afin d’empêcher leur pénétration dans les yeux.

Cependant, il faut retenir que les verres de ces lunettes anti lumière bleue ne sont pas en mesure de réfléchir la totalité des ondes bleu-violet de la lumière bleue. En effet, ces verres ne réfléchissent qu’une partie assez importante des ondes néfastes de cette lumière bleue, soit un taux de 30 à 40 % selon le type de lunettes anti lumière bleue choisi. C’est pour cela qu’il est recommandé de combler cette insuffisance en optant pour des solutions comportementales.

Il s’agit d’utiliser avec modération les différents objets qui produisent une lumière bleue, de ne pas vous exposer aux écrans la nuit ou à défaut de mettre votre smartphone en mode nuit ou éclairage nocturne et de préférer pour votre éclairage des lumières aux teintes chaudes que celles froides.

Technologie

Commentaires désactivés !